logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/08/2009

LE TELEPHONE

C'est un panneau identique à celui-là,  fixé sur la façade extérieure de notre maison à La Chalp qui indiquait aux habitants de la commune et aux gens de passage qu'ils pouvaient appeler ou se faire appeler avec le seul téléphone se trouvant dans le village.

numérisation0003.jpg
Aujourd'hui, quoi de plus aisé que de décrocher et d'appeler quelqu'un. Ce geste est tellement évident qu'il en est devenu banal, on s'appelle pour tout et pour rien...Auparavant  téléphoner n'était en rien synonyme de facilité, et nous obligeait à toute une série de manoeuvres pour pouvoir établir une communication, en plus on n'appelait pas sans motif valable, car c'était cher!
Depuis notre téléphone ( le 2 à Crévoux) en tournant la manivelle on avait la cabine du Chef-Lieu, et là on demandait le numéro , par exemple le 35 à Gap. La cabine appelait le standard d'Embrun qui, lui appelait Gap et pouvoir ainsi avoir le numéro désiré ..ce n'était pas vraiment évident, pour peu que la communication soit coupée en cours de route..Si maintenant c' est SIMPLE COMME UN COUP DE FIL, il n'y a pas si longtemps de cela c'était une véritable casse-tête . J'ai eu la chance de trouver ces photos sur internet , elles sont les copies conformes de la sonnerie, de l'appareil et de la plaque dont nous étions "équipés"; c'était en 1950.
numérisation0001.jpg
numérisation0008.jpg

09:30 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

he ! bounjourt , cousin ...Passa mé lou 22 à Asnièra . Era à pau près couma acò que se passava dins lou tèms . Bouona journa à bèn léu lou Nouvé d'Alpin

Écrit par : l'Alpin | 29/08/2009

Lorsque nous sommes arrivés à Corbreuse, petit village de la Beauce, en 1969, pour téléphoner, nous passions encore par "l'inter". Nous avions uncadran avec une sorte de clé à tourner pour sonner l'inter. Le cadran à numéro est venu peu de temps après.
Amitiés
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 29/08/2009

drôles de machines, si fallait revenir en arrière, je ne sais pas ce que nous ferions,. L'appareil dans une main, l'écouteur dans l'autre et la voix criarde de la standardiste de l'inter qui nous criait dans les oreilles ... ah, çà nous ferait drôle !!

Écrit par : michka | 29/08/2009

Bonjour Marcel
En 1953 un de ces téléphonnes se trovait avec bonheur chez mon mari.
Discussion amicale avec le central,qui connaissait tous nos secrets,Fernand Reynaud le dit si bien,
Bon dimanche au soleil.
Amicalement.
jeanne

Écrit par : jeanne | 30/08/2009

Bonjour Marcel,

Il n'y a pas si longtemps que le téléphone fonctionne correctement en France. Je me souvien d'un de mes oncles, dont le cornet où on parlait était fixé au mur, tandis que l'écouteur était relié à un cordon. Il tempêtait, car en bon marseillais, il avait besoin de ses deux mains pour parler et là, une d'elles devait tenir l'écouteur.

Et il ne demandait pas les numéro, mais directement le nom de l'interlocuteur : Passez moi le docteur Untel , ou le notaire Machin. Et on ne téléphonait pas pour rien.

Tu as bien raison de revenir sur cette époque que j'ai bien connu.

Amitiés du grillon

Écrit par : christian | 31/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique