logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/01/2010

LA MANNE

La manne, définition du dictionnaire: nourriture miraculeuse qui d'après la bible tomba du ciel pour nourrir les Hébreux dans le désert; aubaine;  nourriture que l'on obtient sans peine;....enfin je ne sais pas si c'est une chance, mais j'ai eu l'occasion de  "déguster "de la manne de Briançon (à Crévoux !! ) quand j'étais gamin. Cette curiosité naturelle fut, jadis rangée parmi les Sept Merveilles du Dauphiné.

D'après Nicolas Chorier: "on trouve en juillet, sur les mélèzes, prés de Briançon, avant le jour, une rosée céleste qui s'épaissit...et prend le nom de Manne...elle a la couleur et le goût de la cassonade fondue"

Au XVIII° siècle, le botaniste Haut-Alpin Dominique Villars la décrit comme des grains blancs et sucrés. On la trouvait sur les mélèzes, au bord des torrents. Et c'est là que j'ai eu l'occasion de la goûter. Je ne sais pas si on peut encore en voir, mais 50 ans après je me rappelle de l'emplacement exact où se situent ces mélèzes .... ils y sont encore, je les ai vus l'été dernier !.

17:23 Publié dans SOUVENIRS | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Bonjour Marcel,

Ignorant totalement ce qu'était la manne de Briançon, je suis allé compléter tes informations . Tu en retrouveras à l'été prochain.
Merci pour cette note où je suis moins inculte maintenant. Je te joins deux extraits copiés sur Internet qui donnent d'autres informations. Le premier est visiblement erroné, ce sont les feuilles qui attirent les abeilles et non les abeilles qui font la manne.


Amitiés du grillon


"" 1°Les rameaux secrètent sous l'action d'une abeille migratrice, un suc fade et sucré qui se coagule au matin en petits grains blanc s et gluants. C'est la manne de Briançon que l'on récoltait jadis dans les Hautes-Alpes et qui a des propriétées laxatives.""

"" 2°Autre production à surveiller, celle issue de ruches placées à proximité de forêts de mélèzes. En cas de production de miellat de cette essence, il y a une grande probabilité que ce miel contienne une bonne proportion de mélézitose. Alors, l’extraction est urgente et risque fort de poser problème : ce miel visqueux de couleur blanche refuse bien souvent de sortir des alvéoles. Si l’on augmente la vitesse d’extraction, les cadres se disloquent sous l’effet de la force centrifuge. Nos collègues de la Vallée d’Aoste en Italie connaissent bien ce problème et préconisent de déplacer les ruches dès les premiers symptômes de manne de mélèze. On le vérifie surtout par la constatation d’une prise de poids très rapide des ruches. Elle ravit d’abord l’apiculteur mais celui-ci déchante ensuite devant une pile de hausses impossibles à extraire"

Écrit par : Christian | 25/01/2010

Bonjour Marcel
La manne céleste de la Bible nourrissait chaque matin des milliers de gens et cela pendant 40 ans en Exode il est dit : C'était blanc comme de la graine de coriandre et cela avait le goût des gâteaux plats au miel, mais je ne crois pas que dans le désert il y avait des mélèzes
Bonne soirée Marcel et merci pour ton com.

Écrit par : f.jegou | 25/01/2010

ici, la manne est aussi la larve de l'éphémère ... elle nourrit abondamment le poisson de nos rivières... d'où son nom, peut-être
bonnne soirée

Écrit par : henri | 26/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique