logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/04/2010

UNE SUCRERIE BLEUE, ROSE OU BLANCHE

Au Moyen Äge, les dragées désignaient toute espèce de sucrerie confite, à base d'anis, de coriandre, de gingembre, d'amande, de pistache. Elles étaient proposées aux invités, à la fin du repas dans un "drageoir". On appelait "magistrales" celles auxquelles on prêtait des vertus médicinales: ainsi, celles de saint Roch étaient réputées souveraines contre la peste. L'apparition de l'amande recouverte de sirop de sucre durci remonte à l'époque des croisés qui rapportèrent d'Orient le sucre de canne. Mais la tradition des dragées de baptême, symbole de fécondité et d'abondance, ne date que du XIX° siècle. Elles ont remplacé les prunes séchées, noix, noisettes, amandes et graines d'anis qu'autrefois le parrain ou la marraine jetait du porche de l'église pour amadouer les fées, qui sont toutes gourmandes, et les prédisposer à la bienveillance. Aujourd'hui les dragées sont bleues pour les garçons, roses pour les filles. Les dragées blanches sont servies aux mariages, et elles sont un symbole de prospérité et de fécondité.

Almanach de Pierre Bellemare

dragees_fleurs.jpg

Commentaires

Bonjour Marcel,

Je ne savais pas qu'on donnait des friandises aux fées pour conjurer le mauvais sort. Cela doit remonter bien avant le christianisme. Je suis toujours étonné de retrouver sous des coutumes actuelles des racines vieilles de plusieurs centaines, voire de milliers d'années.

Merci pour ces précisions.

Amitiés du grillon

Écrit par : Christian | 22/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique