logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/02/2011

MAQUEREAUX AU FROMAGE FRAIS

Passez au mixer le contenu d'une boîte de maquereaux au vin blanc avec le double de volume de fromage frais demi-sel (Saint-Moret) . Servez dans des coupelles individuelles, accompagné de pain grillé .

03/02/2011

PETITE DEVINETTE .

A  QUOI SERVAIT CET  OBJET ?

PA182801.JPG

11:47 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (3)

01/02/2011

HYPOCRAS .

L' Hypocras est une ancienne boisson à base de vin sucré et aromatisé. Il était trés répandu au Moyen-Âge. Reviendra-t-il à la mode ? . Il y a une multitude de recettes pour préparer ce vin " hypocrite" .

Hypocras au genièvre.

Faites macérer pendant au moins 24 heures, trente baies de genièvre concassées dans 1 litre de très bon vin rouge et 1  dl de gin. Ajoutez un bâton de vanille et 100 grammes de sucre en poudre (qui peut être remplacé par du miel) . Filtrez et mettez en bouteille. Laissez vieillir un mois avant de déguster.

11:09 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (2)

27/01/2011

GÂTEAU AUX MARRONS

Faites fondre 100 grammes de beurre, ajoutez quatre jaunes d'oeufs, 500 grammes de crème de marrons sucrée et vanillé, mélez délicatement les quatre blancs d'oeuf battus en neige. Faites cuire dans un moule à manqué, à four doux (150°) pendant 45 minutes .

19/01/2011

L'ALLIANCE

La tradition de porter la bague de mariage à l'annulaire de la main gauche remonte certainement à la Grèce antique. Les disciples d'Hippocrate pensaient en effet que ce doigt était directement relié au coeur par une veine, qu'ils appelaient la "veina amoris" : la veine de l'amour. Il était donc logique que l'anneau symbolisant l'union entre deux personnes soit porté à ce doigt, qui prit de ce fait le nom d'annulaire.

Cette coutume fut reprise par les Romains, puis par les Chrétiens. L'église, cependant, lui donna une autre interprétation, celui de la Sainte Trinité. Jadis, au moment de passer la bague à sa future épouse sous le regard du prètre, le marié présentait l'alliance au sommet de l'index de la jeune fille en proclamant "an nom du père", puis il passait l'alliance au sommet du majeur en disant: "au nom du fils" et enfin "au nom du Saint-Esprit", lorsqu'il faisait glisser la bague le long de l'annulaire.

Mais des traditions diffèrent selon les civilisations. Les Hébreux par exemple, portaient la bague à l'index, et les Hindoux la passaient au pouce.

160px-Wedding_and_Engagement_Rings_2151px.jpg
Photo internet

17:31 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (2)

14/01/2011

LES HUITRES ET LES OEUFS FONT DE LA RESISTANCE

La Révolution Française a mis à bas le monde de l'ancien régime...ou presque. Il nous parvient de-ci,de-là certaines survivances du passé, qui continuent à imprégner notre quotidien. Prenez les oeufs par exemple ou si vous préférez les huîtres. Les deux ont en commun de se compter, et encore de nos jours par douzaine. Il s'agit d'un héritage des temps lointains. Au Moyen-Âge, en effet, la plupart des unités de mesure utilisaient la base 12, que ce soit pour le calcul des longueurs, des poids, des monnaies. 1 pied faisait 12 pouces; 1 livre 12 onces; 1 sol 12 deniers. Les huîtres comme les oeufs se vendaient donc par 12. Ceci perdura jusqu'à la Révolution, qui imposa alors le système décimal (utilisant la base 10) jugé plus simple. Mais certains produits parvinrent à résister et encore de nos jours à l'envahisseur décimal.

17:22 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (3)

11/01/2011

METTRE SA MAIN DEVANT LA BOUCHE QUAND ON BAILLE.

Ce n'est pas seulement un signe de politesse. Dès l'antiquité, on recommandait de dissimuler le bâillement de peur que l'âme s'échappe par la bouche ou que les esprits malfaisants s'y introduisent. On le savait très contagieux, aussi on s'excusait d'avoir involontairement exposé ses amis à un risque de mort. Pline redoutait aussi la mort si la femme, en train d'accoucher, baillait. On croyait aussi que les nourrissons qui bâillaient juste après leur naissance étaient en péril, et les médecins romains recommandaient aux mères de dissimuler les bâillements de leur enfant. Cette coutume se pratique encore en Grande-Bretagne. En Irlande, faire le signe de croix devant la bouche barre la route à l'esprit malin.

07/01/2011

DESSERT D'HIER...

Pour 2 personnes :

Faire fondre une noix de beurre dans une petite poêle. Eplucher une pomme et la couper en tranches fines. Les faire revenir dans la poêle. Saupoudrer de sucre cristallisé et laisser caraméliser en remuant de temps en temps.

Dans un bol, battre un oeuf entier en omelette en ajoutant une cuillère de sucre. Verser sur les pommes, faire cuire en remuant avec une fouchette. Servir aussitôt.

30/12/2010

LA CHOUETTE...AIMEE? DETESTEE?

Au Moyen-Âge, dans les monastères, la chouette était regardée comme l'illustration de la sagesse. Les lettrés savaient qu'en Grèce cet oiseau avait été consacré à la déesse Athéna, symbole de la supériorité de la raison sur le courage. Mais avec le temps, les habitants des campagnes ont commencé à la regarder comme un rapace nocturne et inquiétant qui porte malheur: elle rendait triste celui qui regardait dans son nid, elle hypnotisait les promeneurs ou jetait des maléfices aux chasseurs. Ils se sont mis à la clouer sur les portes des granges ou à l'enterrer sous le seuil des étables pour conjurer le mauvais sort. Certaines régions lui réservent cependant un meilleur sort: à Dijon, par exemple, sur  le contrefort ouest de la vieille église Notre-Dame, il existe une petite chouette, sculptée à 1.80 m du sol, connue de tous les dijonnais, appelée la Chouette Magique. Au fil des siècles ses traits se sont presque éffacés en raison d'une tradition, qui a cours encore de nos jours: ceux qui passent devant elle, doivent la caresser de la main gauche en faisant un voeu, ils sont persuadés qu'il sera exaucé .

chouette-de-oural.jpg

Photo internet

28/12/2010

FLAN AUX MARRONS

Pour quatre personnes: Battez trois oeufs en omelette avec 100 grammes de sucre en poudre, une pincée de sel, parfumez avec une cuillerée à soupe de rhum. Ajoutez 200 grammes de marrons épluchés nature (en bocal) que vous concassez grossièrement, mélangez. Faites caraméliser un moule à flan avec 60 grammes de sucre et versez-y la préparation. Faites cuire environ 45 minutes au bain-marie dans le four (th 7). Démoulez tiède sur un plat de service.

735px-Chestnuts02.jpg

Photo Internet

16/12/2010

BOUCHEES AU CHOCOLAT.

Epluchez et découpez un ananas en tranches. Retirez la partie centrale fibreuse. Coupez chaque tranche en six morceaux. Epluchez des oranges maltaises et séparez-en les quartiers. Faire fondre du chocolat dans une petite casserole avec trois cuillerées à soupe d'eau pour 100 grammes de chocolat, à feu très doux. Ajoutez du sucre en poudre à votre goût, tournez pour obtenir une crème fluide. Retirez du feu, plongez un à un les morceaux de fruits dans la sauce au chocolat,  posez les sur une grille et laissez refroidir.

ananas.jpg
Photo  Internet

PAS DE MARIAGE EN MAI

Plutarque rappelle que, dans l' Antiquité, le mois de mai était consacré aux morts. On célébrait à Rome pendant trois jours, les 9, 11 et 13 mai, les Lémuries, en l'honneur des lémures, ombres des morts, pour les apaiser. Ces jours- là les temples étaient fermés, les mariages interdits et l'on devait purifier les maisons en jetant des fèves noires et en faisant du vacarme pour chasser les mânes domestiques. De plus, Vénus gouvernait cette période: même si mai se présente comme le mois des rencontres et des approches amoureuses, il ne semble donc pas propice aux mariages durables. Le mois de juin, dont le nom dérive de Junon, épouse de Jupiter et vénérée comme la protectrice des femmes et du mariage, parait plus adapté.

Depuis, le mois de mai est considéré comme un mois de malchance pour se marier. Mais il y a peut-être à l'origine une raison pratique bien précise: c'est le mois où il faut commencer d'importants travaux agricoles !.

10/12/2010

L'INVENTION DE J.PARKHOUSE.

Albert J. Parkhouse est un modeste ouvrier américain, il travaille dans une usine dans le Michigan. Un matin de 1903, sa journée commence par une petite contrariété. Quand il veut pendre son manteau aux crochets réservés aux ouvriers, il n'en trouve aucun de disponible. Mais il travaille dans une fabrique d'abat-jour où on utilise évidemment beaucoup de fil de fer. Il en prend un bout qu'il plie en composant deux ovales, et joint les deux extrémités pour former un crochet. Le premier cintre en métal est né ! Il y suspend son vêtement et va travailler. Mais son patron l'a vu faire et, flairant le bon filon, dépose un brevet et fait fortune. Le pauvre Albert n'a jamais touché le moindre dollar pour son invention....

h1.gif

 

17:30 Publié dans CELEBRITES | Lien permanent | Commentaires (4)

08/12/2010

FAIRE LE MARIOLE

Né le 27 Décembre 1767 à Campan (Hautes-Pyrénées) le héros local Gaye-Mariole eut une existence pas ordinaire. A 18 ans il atteint la taille de 2,10 mètres. Il choisit la carrière militaire et se retrouve tambour-major dans le 2° bataillon des Pyrénées. Il prend part brillamment aux combats contre les espagnols, et en 1797, à la bataille d'Anguiarian, une balle lui traverse les deux cuisses. Sa robuste constitution lui permet de se rétablir rapidement et sans la moindre séquelle. Il reçoit en 1804 la croix de la Légion d'Honneur des mains de Napoléon lui-même qui lui donne le surnom "d'Indomptable". Il le retrouve trois ans plus tard à Tilsit.... il est en train de monter la garde devant le radeau installé sur le Niémen où l'Empereur doit rencontrer le tsar de Russie. Apercevant Napoléon, il dépose son fusil et lui présente les armes avec un canon de 4 . L'Empereur le reconnait et s'exclame : "Dis-moi l'Indomptable, quand le Tsar viendra, tu lui présenteras les armes de cette manière ?" - Non, Sire, pour lui mon fusil suffira ! En récompense de sa répartie, l'Empereur le gratifie de deux mois de solde. L'anecdote fait le tour de la Grande Armée et donne naissance à l'expression "FAIRE LE MARIOLE" .

17:55 Publié dans CELEBRITES | Lien permanent | Commentaires (3)

04/12/2010

FAIRE UN NOEUD Ä SON MOUCHOIR

C'est le diable qui provoque les oublis, alors nouer son mouchoir éloigne les démons tout en permettant de conserver une bonne mémoire. Pour retrouver un objet égaré, non seulement il est prudent de faire un noeud à son mouchoir , mais il faut le piquer d'une épingle en disant : "Diable, amuse toi... Puis rends-le-moi !".

Pendant la première guerre, en se livrant à ce rite, on espérait voir prochainement arriver la fin du conflit ... En Irlande, faire un noeud à son mouchoir au moment de partir en voyage donne l'assurance d'un retour sain et sauf.

03/12/2010

Ä VOS SOUHAITS !

Pour Homère, c'était un signe heureux d'entendre éternuer près de soi: quand Pénélope entend Télémaque éternuer, elle se réjouit en pensant que ses voeux vont être éxaucés. Plus tard, éternuer de midi à minuit reste un présage favorable; mais, de minuit à midi, l'éternuement devient néfaste. Il est aussi cause de bonheur ou de malheur pour les personnes présentes, selon qu'il se produit à leur droite ou à leur gauche.

L'expression "Â vos souhaits" est un réflexe de courtoisie qui rappelle aussi que l'éternuement a été longtemps associé à la nécessité urgente de faire un voeu, ou une prière de protection. Il avait en effet la réputation de s'échapper du cerveau, siège de l'intelligence, et de provoquer une brusque sortie de l'esprit ou même de l'âme: à cette occasion, les mauvais fluides pouvaient tenter une intrusion. C'est pourquoi les Romains, par prévenance, souhaitaient déjà: " Ab Jove", " Par Jupiter", ou " Salve", qui devint plus tard: " Dieu vous bénisse" .

02/12/2010

LE CLOU BIENFAITEUR .

Planter un clou équivaut à clouer le mal puisque, comme tout objet pointu en métal, il a en général un pouvoir bienfaisant de fixation.

Au Moyen-Âge, des clous fixés aux entrées des maisons protégeaient les habitants et les animaux des sortilèges. Plantés en forme de croix, ils garantissaient prospérité et bonheur. Les clous provenant d'un cercueil chassaient les fantômes; les Romains le croyaient déjà. Pendant la première guerre mondiale, les soldats suspendaient fréquemment sur leur baraquements de gros clous recourbés, provenant de fer à cheval en guise de porte-bonheur. Trouver un clou sur son chemin porte bonheur, à condition de le ramasser et de le conserver dans sa poche droite ou de le planter dans la porte de sa cuisine, dans le chambranle, du côté où se trouve la serrure et à la hauteur des yeux. Les joueurs sont heureux d'en ramasser un qui soit rouillé. Dans un théatre, si le machiniste oublie des clous sur la scène, la pièce est assurée de connaitre le succés .


01/12/2010

DOUZE, LE CHIFFRE PARFAIT

Est-ce un hasard si l'alexandrin, vers héroïque de l'épopée et de la tragédie, se compose de douze syllabes ?. Les plus anciens calendriers, égyptiens, assyriens, romains, hébreux divisent déja l'année en douze mois. Ce chiffre a un rôle fondamental dans la tradition biblique: ainsi Jacob a douze fils, ancêtres des douze tribus d'Israël; Ismaël a aussi douze fils; il y a douze fruits à l'arbre de vie; Jésus choisit douze apotres. Sous l'antiquité, ce chiffre est déjà considéré comme faste: n'y a-t-il pas les travaux d'Hercule, les douze Titans, les douze grands dieux de Rome ? Au Moyen-Âge, dans le Berry et l'Anjou, le douzain était un cadeau  de noces qui consistait en douze pièces, douze douzaines ou douze centaines de pièces d'or ou d'argent selon la richesse des familles. Pour Paul Claudel, tout simplement ,"c'est le chiffre de la perfection". En Février 2005, un habitant de Hongkong n'a pas hésité, lors d'une vente aux enchères, à débourser 910 000 dollards pour une simple plaque d'immatriculation avec le numéro 12, censée porter chance.

26/11/2010

LA TOURNEE DE JOSEPH PETASSE !

Aucun amateur de vin du monde entier ne manquerait la prestigieuse vente de charité des Hospices de Beaune, elle a pour vocation l'assistance aux personnes démunies. La vente aux enchères des cuvées a lieu "à la bougie" tous les ans le 3° dimanche de Novembre.

Construit à ses frais par Nicolas Rolin en 1443, l'Hôtel-Dieu de Beaune est devenu au cours des siècles un domaine  viticole remarquable qui comprend: les côtes de Beaune, les côtes de Nuits et Pouilly-Fuissé. Il est difficile d'imaginer que ces enchères prestigieuses aient connu des périodes sombres. Pourtant après le marasme provoqué par la révolution de 1848, 953 pièces restent invendues. La crise se dénoue grâce à l'économe des Hospices; Joseph Pétasse, qui prend l'initiative de faire une tournée européenne pour démarcher négociants et amateurs de vin. En moins de deux ans il réussit à écouler tous les stocks, et à donner un essor particulier aux vins bourguignons, aboutissant à un rayonnement international.

799px-Beaune_Hotel_dieu_DSCN1689.JPG

Photo  Internet

17:46 Publié dans CELEBRITES | Lien permanent | Commentaires (2)

24/11/2010

SIMPLIFIEZ VOUS LA VIE .

Pour pouvoir transporter des bouteilles en verre (vin, eau, alcool)  dans un coffre de voiture sans risque de choc ou de casse, placez-les dans des bouteilles en plastique dont vous aurez préalablement découpé le goulot. Ce fourreau les protègera parfaitement des secousses.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour fariner le poisson sans répandre de la farine sur les mains, la table..., glissez-le à l'intérieur d'un sac plastique dans lequel vous aurez mis de la farine. Fermez le sac et secouez, votre poisson sera parfaitement fariné de tous les côtés.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour essorer à la main un pull trop fragile pour la machine, étalez-le entre deux serviettes éponges et passez un rouleau à pâtisserie; ainsi il ne risque pas d'être déformé ou feutré.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

21/11/2010

ORIGINE DES EXPRESSIONS POPULAIRES (V)

VEILLER AU GRAIN.

Se prémunir contre tout danger: L'expression apparaît au XIX° siècle et est d'origine maritime: le "grain" a le sens de coup de vent imprévu. L'image exprime la vigilance contre un danger qui menace.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A LA BONNE FRANQUETTE.

Sans façon, simplement: La forme actuelle apparaît vers 1755. Le mot "franquette", d'origine normande-picarde, signifie "sincèrement", en toute franchise.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

FAIRE TOURNER LES SANGS.

Causer une grande émotion: L'expression est d'origine populaire et rurale. Tourner se comprend dans le sens de "cailler" comme le lait.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

TOMBER DANS LE PANNEAU.

Tomber dans le piège: Déja employée par Corneille, l'expression est le mot technique pour désigner le filet pour prendre le gibier à plume ou à poil.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

FAIRE CAVALIER SEUL.

Agir seul: L'expression vient du langage de la danse. Le quadrille, danse apparue à la fin du XVIII° siècle, avait une figure appelée "cavalier seul" et qui était justement dansée par un homme seul.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

17:04 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (1)

20/11/2010

LIQUEURS DE FRUITS .

Abricotine :

Faites cuire une livre d'abricots épluchés et écrasés dans un demi-litre d'eau. Tamisez et faites macérer la pulpe dans un demi-litre d'alcool à 90° . Au bout d'une dizaine de jours, filtrez dans un linge. Mélangez alors avec un demi-litre de vin blanc cuit et 2 kg de sucre.

Liqueur de noisettes :

Remplissez la moitié d'un bocal de noisettes dont vous avez enlevé la peau. Complétez avec de l'eau de vie à 50° et laissez reposer au minimum deux semaines. Faites un sirop avec 500 grammes de sucre pour un litre d'eau. Filtrez et mettez en bouteille.

A  CONSOMMER  AVEC  MODERATION.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

09:34 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (0)

18/11/2010

TOMATES AU YAOURT

Débitez en dés quatre grosses tomates bien fermes épépinées et pelées. Mélangez à trois yaourts nature mixés avec des feuilles de menthe fraîche, à doser selon votre goût. Salez et poivrez. Laissez au réfrigérateur au moins 1 heure. Servez avec des oeufs durs coupés en deux.

16/11/2010

ORIGINE DES EXPRESSIONS POPUlLAIRES (IV)

PAYER EN MONNAIE DE SINGE:

Payer en fausse monnaie: "Payer en gambades et en grimaces", comme les anciens bateleurs qui, au lieu de verser le péage, faisaient gambader leurs singes devant le péagiste .

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

FAIRE LA GREVE:

Le mot "grève", qui désigne un terrain plat couvert de sable, évoque la place de Grève à Paris qui était située au bord de la Seine, sur l'emplacement actuel de l'Hôtel de Ville. Autrefois, s'y réunissaient les ouvriers en attente d'emploi. L'expression avait d'abord le sens d'être sans travail et d'en chercher. Le sens moderne date du début du XIX° siècle.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OURS MAL LECHE:

Désigne un personnage grossier: Au XVII° siècle, signifiait aussi un enfant mal venu. C'est une allusion au mythe que "les ours façonnent leurs petits en les léchant à loisir"

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE FIL EN AIGUILLE:

Deviser en passant progressivement d'un sujet au suivant : l'expression remonte à la fin du XIII° siècle. Tout en évoquant le mouvement de la couturière, elle a subi l'influence du sens de "fil", courant d'eau, que l'on retrouve au Moyen Äge dans des locutions comme "couler fil à fil", en filet continu.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

11:07 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (2)

11/11/2010

LE HOUX

Le houx pousse sous forme d'arbuste, ses feuilles alternées sont toujours vertes et coriaces, leur dessous est vert clair, et le dessus brillant, vert foncé. De forme elliptique à ovale elles sont généralement ondulées au bord et munies de pointes acérées. Les fruits sont des drupes un peu plus gros que des petits pois et qui mûrissent en automne; d'abord verts ils virent au rouge corail. Ces fruits au goût agréable contiennent 4 à 5 noyaux durs. On trouve le houx jusqu'à une altitude de 1200 m. Il est  peu exigeant en ce qui concerne le sol, et est surtout cultivé comme plante d'ornement. Les feuilles et les fruits contiennent du poison; ils renferment un alcaloïde , la théobromine, et égalemant un glucoside aux propriétés de la saponine et des colorants. Chez les enfants, on a signalé des cas d'intoxication à la suite d'ingestion de baies. Action: diurétique, excitant du système du système digestif. Symptomes d'intoxication: vomissements et forte diarrhée, atonie . Dans tous les cas consulter un médecin .

houx-noel-230022.jpg

Photo internet

10/11/2010

LE GUI BLANC

Le Gui blanc: (viscum album)

Famille des loranthacées, est connu comme ornement de Noël. Cette petite plante toujours verte pousse en boules avec des feuilles coriaces, allongées et sessiles. Ses fruits blancs juteux, de la grosseur d'un petit pois, à la consistance visqueuse et au goût sucré, mûrissent de l'automne au printemps. On en trouve dans toute l'Europe; il pousse en parasite sur les feuillus et les conifères. Très abondant par endroits, il est dans l'ensemble plutôt rare. C'est un Poison: mélange d'acétylcholine et de choline;dans les fruits et les feuilles, viscotoxine. Action: la viscotoxine est un irritant local, absorbée, elle n'est pas résorbée par les voies gastro-intestinales. Symptomes d'intoxication: diarhées cholériques, sang dans les selles, spasmes intestinaux. Premiers soins: non nécessaires, mais en cas d'ingestion de grande quantité, consulter un médecin.

gui.JPG
Photo internet

03/11/2010

ORIGINE DES EXPRESSIONS POPULAIRES (III)

ALLER AU CHARBON:

Travailler pour gagner sa vie: Il semble que l'expression soit née dans le milieu des machinistes de théâtre qui étaient recrutés dans la marine, mais aussi chez les cheminots. L'image du noir de charbon renforce l'idée de devoir se salir les mains... de se donner à fond pour accomplir sa tâche.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ETRE LE DINDON DE LA FARCE:

Ëtre dupe d'une situation: Dans les farces du Moyen Age, les pères trop crédules étaient bafoués par des fils sans scrupule: on les appelait "Pères Dindons" , en faisant allusion au volatile dont la sottise est légendaire.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

REVENONS Ä NOS MOUTONS:

Au XV° siècle, La Farce de Maître Patelin raconte les filouteries d'un avocat grugeant plusieurs victimes en les embrouillant dans des histoires de drap et de brebis; un drapier se plaignant d'étoffe quand il est question d'animaux, se fait reprendre par le juge: "Sur ce, revenons à nos moutons, qu'en fut-il ?", pour dire : " Revenons à notre sujet."

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


11:52 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (2)

01/11/2010

ORIGINE DES EXPRESSIONS POPULAIRES (II)

METTRE LE COUVERT:

Mettre la table. Au  Moyen-Age, hantés par la crainte du poison, on avait imaginé la précaution de couvrir les mets de la table, jusqu'à ce que les hôtes eussent pris place. Tous les plats servis au cours du repas étaient également apportés couverts.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CASSER SA PIPE:

Au début du XIX° siècle, l'acteur Mercier, jouant le rôle de Jean Bart, avait comme il se doit une pipe à la bouche, vraisemblablement en terre. Un soir elle lui tombe des lèvres: l'acteur est mort. Dès le lendemain, les titis parisiens annoncent : "Tu sais, Mercier, il a cassé sa pipe pour de bon ! "

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'EN PASSE ET DES MEILLEURS:

L'expression est tirée d' Hernani de Victor Hugo, au moment où Don Ruy Gomez, qui doit livrer Hernani à Charles Quint, se lance dans une interminable description des portraits de ses ancêtres. Au neuvième portrait, l'impatience exaspérée du roi, coïncidant à celle des spectateurs, Dom Ruy, lâchant la formule, démontrait l'habileté de Victor Hugo: on a dit que la "bataille d' Hernani" avait été gagnée à ce vers.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

16:50 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (2)

31/10/2010

ORIGINE DES EXPRESSIONS POPULAIRES (I)

A LA QUEUE LEU LEU:

L'un derrière l'autre. Le latin lupus a donné en vieux français "lou, leu et leup" qui étaient utilisés en particulier en Picardie. Les loups vont en bande de quelques individus, et il leur arrive de se suivre un par un, l'un derrière l'autre, à la queue d'un autre (à la queue leu leu !)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SE METTRE MARTEL EN TÊTE:

Se faire du souci, se tourmenter. L'expression, apparue sous cette forme au début du XVIII° siècle, utilise les valeurs métaphoriques de martel, "souci, inquiétude", courantes dès le XVI° siècle et exprimées dans des locutions comme avoir, donner martel, "avoir, donner du souci".

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A TIRE-LARIGOT:

En grande quantité: Le Larigot, mot d'origine obscur, est une flûte. Tirer signifie faire sortir un liquide de son contenant, en l'occurence du vin de la bouteille, comparée à une flûte, intensément et en grande quantité. L'expression s'applique non seulement au verbe boire, mais à toutes sortes de verbes d'action et de démesure.

------A SUIVRE------

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

09:47 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (1)

CHUT !!!! JE SUIS DE RETOUR .

Il ne faut pas le dire trop fort..... mais après quelques ennuis techniques, et un manque d'inspiration, je suis de nouveau  là !

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique