logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/06/2010

LES DENTS DE LAIT ET LA PETITE SOURIS

Les enfants n'ont plus peur de perdre leurs dents de lait: il leur suffit de déposer sous l'oreiller chaque dent tombée pour que, pendant leur sommeil, la petite souris vienne la prendre. Le lendemain matin, à la place, ils trouveront  un petit cadeau ou une pièce de monnaie.

Il s'agissait autrefois de se protéger contre les mauvais esprits de la maison; ainsi on croyait qu'un enfant devait offrir une de ses dents de lait aux rats en gage d'une vie future prospère. Plus concrètement, les parents cherchaient à conjurer le danger réel que faisait courir à leur progéniture l'omniprésence des rats dans leur environnement. D'ailleurs, aujourd'hui encore, dans le midi, les dents de lait sont appelées "ratounes" .

Mouse-19-Dec-2004.jpg

07/06/2010

COUPES AU CAFE

Pour quatre personnes, préparez 3 décilitres de café fort. Battez quatre jaunes d'oeufs avec 200 grammes de sucre en poudre. Versez sur ce mélange 3 décilitres de lait bouilli, le café et 2 cuillerées à soupe de marasquin. Faites épaissir à feu doux sans bouillir. Dans chaque coupe, disposez trois biscuits à la cuiller imbibés de marasquin, et recouvrez les de crème. Décorez éventuellement de grains de café à la liqueur.

04/06/2010

FRAISES A L'ORANGE & AU GINGEMBRE

 

Portez à ébullition dans une casserole deux verres d'eau avec deux cuillerées de sucre et les zestes de deux oranges. Laissez confire 20 minutes à feu doux. Coupez quatre oranges pelées à vif en rondelles, et ajoutez les à 800 g de fraises lavées, épongées, équeutées, saupoudrées de sucre, dans un saladier. Assaisonnez d'un jus de citron et de gingembre frais râpé. Mélangez délicatement, couvrez et mettez au réfrigérateur. Au moment de servir, ajoutez à votre salade les zestes d'orange confits .

Fraise.jpg

31/05/2010

LE POIREAU GALLOIS

 

Dans l'antiquité, les Egyptiens appréciaient déjà les poireaux: un pharaon en offrait des bottes à ses meilleurs guerriers pour les récompenser. Les Romains  l'utilisaient pour éclaircir la voix, et Néron prenait chaque jour un bouillon de ce légume pour calmer sa toux. Au Moyen Âge, le poireau était consommé chez nous au quotidien dans la soupe faite d'herbes dont il était le principal constituant. Son utilisation la plus surprenante est celle des Gallois qui s'en frottaient le corps pour acquérir force et invincibilité avant la bataille. Lors d'un combat où ils vainquirent les Saxons en 640, ils arborèrent un poireau fixé sur leur casque pour se différencier de l'ennemi : c'est ainsi que le poireau est devenu l'emblème du pays de Galles .

449px-Poireaux.JPG

 

11:34 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (5)

30/05/2010

BONNE FËTE

BONNE  FÊTE  ET  GROSSES  BISES

A  TOUTES  LES  MAMANS .

 

P9131550.JPG

 

07:00 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (2)

29/05/2010

LA COCCINELLE



BIEDRONA.JPG
Coccinelles :
Au printemps, les pucerons, insectes piqueurs, s'installent facilement sur les végétaux et se multiplient tous les vingt jours. Rassemblés en colonies sur des jeunes pousses, ils s'en nourrissent en enfonçant leur "rostre" dans l'épiderme des plantes afin de sucer leur sève. Puis ils secrètent un miellat riche en sucre convoité par des insectes parasites comme la fourmi qui vient les traire quotidiennement. Introduire dans le secteur infesté la coccinelle, prédateur naturel, est une alternative efficace , aux traitements chimiques. Les larves de coccinelles  sont commercialisées par l'intermédiaire des jardineries ou en vente par correspondance. Vous pourrez les voir se développer et devenir ces sympathiques "bêtes à Bon Dieu". Pour ces petits coléoptères, tout est bon dans le puceron. Peut-être la coccinelle se plaira-t-elle chez vous et s'installera dans votre jardin .




_______________________


 

22/05/2010

LES BOBOS DE BEBE

Soyez vigilants !

L'armoire à pharmacie doit être fermée à clé et inaccessible aux petits curieux. Elle doit être à votre portée cependant... Ne la placez ni dans un endroit humide, ni au dessus d'une source de chaleur. Les produits doivent être étiquetés. Pour éviter tout risque de confusion, séparez vos propres médicaments de ceux de bébé.

P4212329.JPG

 

Les intoxications:

Imaginez votre petit explorateur en balade à quatre pattes dans l'appartement. Elles sont bien appétissantes ces petites pilules colorées qui trainent sur la table basse... ou les baies de cette plante, et quel goût peuvent avoir ces feuilles... Et ce n'est pas tout ! les petits sont trés vulnérables aux émanations, n'utilisez pas d'insecticide en leur présence. Enfin ne leur donnez jamais un médicament pour adulte, même pas des gouttes pour le nez.

PA112201.JPG

 

13/05/2010

AVOIR LES OREILLES QUI SIFFLENT.

Nous en sommes persuadés; avoir un bourdonnement dans l'oreille est signe que quelqu'un parle de nous. En France comme en Angleterre, nous croyons qu'à droite c'est un ami, à gauche c'est un ennemi. Un sifflement de l'oreille droite peut aussi révéler que quelqu'un nous dénigre par jalousie et de l'oreille gauche qu'un mauvais coup est en préparation contre nous. Mais il suffit de mordre sa langue, le petit doigt de sa main gauche, ou un coin de son tablier, ou, mieux de réciter un Pater, et le détracteur se mordra la langue. Pour les Bretons, "quand l'oreille bourdonne, c'est signe que l'on a encore à vivre" ! (?)

12/05/2010

LE BLEUET

Les bleuets sauvages sont de plus en plus rares, ils se développaient surtout dans les champs de blé...mais diminuaient les rendements des cultures céréalières et, de ce fait, ont succombé aux herbicides. Grâce à ses propriétés médicinales, le bleuet fut longtemps utilisé en infusion contre le larmoiement dû aux irritations des yeux, d'où son autre nom de "casse lunettes". Autrefois, pour attraper des perdrix sauvages, on leur jetait des graines de bleuet cuites qui les endormaient...Le bleuet est aussi le symbole de souvenir et de résistance: les poilus de la première guerre mondiale le portaient au revers de leur veste, et il est présent également le 8 Mai, anniversaire de la victoire de 1945.

09/05/2010

UNE SIMPLE RECETTE...

S'étant enrichi dans la finance, un homme de petite noblesse se fait engager comme maître d'hôtel auprès du roi Louis XIV . Vaniteux, mais aussi gourmand, il profite de sa situation pour épater la Cour en inventant une sauce qui recouvre les mets d'un manteau blanc et onctueux. Enfin de nouveau !  Quel succès !  On ne parle plus bientôt dans les cuisines royales que de la sauce de M. de Béchamel. Beaucoup rêvent de laisser un nom dans l'Histoire et n'y parviennent pas, alors qu'une simple sauce...

10:58 Publié dans CELEBRITES | Lien permanent | Commentaires (4)

03/05/2010

LES SAINTS DE GLACE

Saint Mamert, saint Pancrace, saint Gervais ... Autrefois on imputait à ces saints une influence sur la température qui produisait les gelées tardives de Mai. Ce n'était que supertitions. Pourtant, la mauvaise réputation ancestrale de ces trois jours, les 11, 12, 13 Mai, repose sur des observations dans les champs et dans les vignes qui ne sont pas niées par les météorologues. Le refroidissement du mois de Mai est une anomalie qui présente cette particularité de commencer toujours à la même époque; une brutale chute des températures nocturnes ou plutôt matinales provoquant des gelées nuisibles à la végétation...l'explication scientifique vient des astrophysiciens. Â cette époque, le passage de l'orbite de la terre se fait par une zone de l'espace sidéral chargé de poussière, ce qui ferait très légèrement obstacle aux rayonnements solaires. Donc attendez pour entreprendre les grands travaux de printemps.

17:03 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (3)

28/04/2010

LE BLE

 

Avant l'arrivée des machines agricoles, les rites et croyances ont pendant des siècles conditionné cultures et sociétés. Au moment des moissons, des précautions particulières entouraient le fauchage de la première et de la dernière gerbe de blé. Dans les pays nordiques, la première gerbe cueillie était portée solennellement à la ferme pour la protéger des maladies, de la foudre et épargner la récolte des rats et de la moisissure. Avec la dernière gerbe, en Allemagne on fabriquait étoiles et suspensions de paille pour décorer la maison et porter bonheur au moment de Noël. Si cueillir sept épis de blé mûr et les attacher à la poutre maîtresse de sa maison garantit protection pour toute l'année, ramasser la paille, en revanche porte malheur. Elle était utilisée par les sorcières pour réaliser les fameuses "poupées" tant redoutées qui leur servaient pour les envôutements. Heureusement, le foin exorcise le pouvoir maléfique de la paille; il suffit d'en arracher une poignée sur une charrette pour s'en faire une amulette contre les envoûtements et les morsures de chien.

La faucille pour moissonner.

P8240351.JPG
P8240341.JPG
La charette pour le transport des gerbes

24/04/2010

SOUPE PRINTANIERE.RECETTE LOCALE

Pour 6 personnes :

Faire revenir un oignon dans un fond d'huile d'olive. Ajouter 250 grammes de jeunes orties, 100 grammes de plantain lancéolé et 100 grammes de chénopode bon henri (épinards sauvages), le tout hâché menu. Lorsque toutes ces herbes sont fondues, ajouter 6 pommes de terre coupées en dés. Faire revenir 5 minutes puis couvrir d'eau. Assaisonner avec sel et poivre. Mettre une branche de fenouil, du thym et les gousses d'une tête d'ail coupées en quatre. Au moment de servir, faire une liaison avec 2 jaunes d'oeufs.

med-Visoflora-epinard-sauvage-593.jpg

Chénopode bon henri, ou épinard sauvage.

Photo internet

09:17 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (4)

21/04/2010

POIREAUX AU REBLECHON

 

Faites étuver 30 minutes dans une cocotte des blancs de poireaux, deux par personne avec un peu de beurre et de sel. Au moment de servir, entaillez les dans le sens de la longueur sans détacher les bouts, introduisez des morceaux de reblochon et quelques cerneaux de noix grossièrement hachés, passez-les au four le temps de faire fondre le fromage, et servez.

poireau_gr.jpg

20/04/2010

UNE SUCRERIE BLEUE, ROSE OU BLANCHE

Au Moyen Äge, les dragées désignaient toute espèce de sucrerie confite, à base d'anis, de coriandre, de gingembre, d'amande, de pistache. Elles étaient proposées aux invités, à la fin du repas dans un "drageoir". On appelait "magistrales" celles auxquelles on prêtait des vertus médicinales: ainsi, celles de saint Roch étaient réputées souveraines contre la peste. L'apparition de l'amande recouverte de sirop de sucre durci remonte à l'époque des croisés qui rapportèrent d'Orient le sucre de canne. Mais la tradition des dragées de baptême, symbole de fécondité et d'abondance, ne date que du XIX° siècle. Elles ont remplacé les prunes séchées, noix, noisettes, amandes et graines d'anis qu'autrefois le parrain ou la marraine jetait du porche de l'église pour amadouer les fées, qui sont toutes gourmandes, et les prédisposer à la bienveillance. Aujourd'hui les dragées sont bleues pour les garçons, roses pour les filles. Les dragées blanches sont servies aux mariages, et elles sont un symbole de prospérité et de fécondité.

Almanach de Pierre Bellemare

dragees_fleurs.jpg

18/04/2010

OEUFS AUX CÂPRES ET CORNICHONS

Un oeuf par personne. Passez au mixeur des câpres, cornichons, oignons nouveaux, herbes, avec du citron, de l'huile, sel et poivre. Nappez de cette préparation des oeufs durs coupés en deux. Cette sauce convient très bien aussi à un reste de viande de pot-au-feu servie froide ou de rôti de porc.

14/04/2010

VICTIME DU PROGRES

 

Hier matin, un chauffeur routier roumain a suivi son GPS pour aller à Marseille. Il a emprunté la RD 19 sur les hauteurs de Digne, une route sinueuse et bordée de ravins. Son poids lourd de 38 tonnes est donc resté coincé, l'arrière gauche pendant dans le vide et le reste bloquant complètement la voie. Le hameau des Dombes est resté isolé pendant plusieurs heures. Une société spécialisée est intervenue pour procéder au levage du camion, et la route a pu être réouverte en début d'après-midi...

P4092298.JPG

 

12/04/2010

LE COUCOU, SIGNE DE L'ARRIVEE DU PRINTEMPS

Si lorsque vous entendez chanter le coucou pour la première fois au printemps, vous êtes sans argent, vous resterez sans ressources toute l'année. Mais il vous suffit d'avoir quelques pièces sur vous pour avoir la certitude de connaître douze mois sans aucune inquiétude financière. Au XVII° siècle, ceux qui venaient de l'entendre ramassaient ce qui se trouvait sous leurs pas et le conservaient  quelque temps comme une amulette, ou prenaient la terre sous leur pied droit et la répandaient dans leur logis pour chasser les puces.

Au premier chant, se laisser tomber sur le dos et se rouler dans l'herbe préserve des maux de reins, des rhumatismes pour toute une année. Le pêcheur de Saint-Jacut-de-la-Mer qui reconnaissait son cri en mer le premier recevait une prime de 50 francs. Mais ceux de Saint-Cast  qui l'entendaient  avant d'embarquer étaient persuadés de rentrer bredouilles et d'être ensorcelés. En Lorraine, l'écouter près d'une maison annonce une mort prochaine, alors qu'en Bretagne, cela présage un mariage avant l'hiver. Le nombre de coucous entendus indique le nombre d'années qu'il faut attendre avant de se marier, d'avoir un enfant, ou plus tard, le nombre d'années qu'il reste à vivre .

Almanach de Pierre Bellemare

07/04/2010

L ' Ä N E.

Depuis que l'âne a été domestiqué, on lui a confié les plus lourds fardeaux à porter, les taches les plus ingrates. Pourtant, il est victime des plus sottes accusations: on s'est moqué de sa rusticité, de son endurance, de ses grandes oreilles, de sa stupidé, de son caractère entêté... La réalité est bien différente. C'est un animal doux et tendre qui a besoin de beaucoup d' affection. Il ne supporte pas la solitude: il lui faut au moins un compagnon de pâture, sans quoi il dépérit. Mais il n'aime pas beaucoup les chiens. Dans un groupe d' ânes, il n'y a pas de chef dominant, le groupe fonctionne comme une famille unie, où chacun est attentif aux autres et où l'entente est de règle. L'âne semble têtu parce qu'il n'avance plus, ou lent parce qu'il est hésitant. En fait, avant de se lancer en terrain inconnu, il réfléchit, flaire, tâte du sabot... Insoumis, il n'obéit jamais, il fait ce qu'on lui demande parce qu'il le veut bien. Il faut vraiment avoir provoqué sa rancune pour recevoir un coup de pied, mais dans ce cas, il ne préviendra pas et visera juste !

Almanach de Pierre Bellemare.

 

P3132276.JPG

 

17:18 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (5)

03/04/2010

LE VIN, FLEAU SOCIAL OU MEDICAMENT ?

Lors d'une émission télévisée en 1991, les Américains ont appris que les Français, grâce à leur consommation de vin rouge, réduisaient leur risque d'infarctus.C'est devenu le "French Paradox". Pourtant déjà dans l'Antiquité, les pouvoirs médicamenteux du vin étaient vantés en Inde, en Egypte, ou en Grèce et à Rome, l'échoppe du marchand de vin était ornée du caducée des médecins. Pline l'ancien prévenait néanmoins que l'alcool ôte à l'homme la raison. La croyance que le vin est source de force et de vie, capable de régéner le corps en cas de faiblesse ou de maladie, parce qu'il est transformé directement en sang, ne s'estompera qu'en 1750. Au Moyen Âge, les moines mélangent au vin différentes compositions à base de végétaux, comme l'hippocras qui sert à revigorer l'énergie des combattants de la foi. Pendant longtemps les préparations médicales à base de vin sont utilisées pour combattre typhus, typhoïde, choléra. C'est au milieu du XIX° siècle que des travaux scientifiques montrent que l'abus régulier d'alcool constitue une véritable maladie... appelée l'alcoolisme.

ALORS, MALSAIN OU BENEFIQUE ? .

Vineyard_in_Montone.jpg

30/03/2010

MENU PASCAL.SELLE D'AGNEAU AU CUMIN

Pour quatre ou cinq personnes. Enduisez 1 kg de selle d'agneau d'un mélange d'huile d'olive, de jus de citron, d'ail pressé, de sel et poivre, d'une cuillerée de cumin en poudre, et répartissez sur toutes ses faces deux cuillerées de cumin en grains. Faites cuire au four (th.8) pendant 25 minutes pour une viande rosée. Servez avec des navets.

17:17 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (1)

17/03/2010

LE LARD, UN REMEDE INATTENDU

Dans toute l'Europe, le lard était abondamment utilisé par la médecine populaire. C'était un remède très répandu pour faire disparaître les verrues. Dans les Vosges, il suffisait de se frotter les mains avec un morceau de lard cuit, d'un cochon mâle ou femelle selon le sexe de la personne à traiter. On enterrait ensuite profondément ce morceau de lard, et au fur et à mesure qu'il moisissait, les vilaines excroissances du derme tombaient.

Au Luxembourg, on plaçait, contre les maux de gorge, une tranche de lard frais sur la base du cou, saupoudrée de feuilles de rue (la plante médicinale) coupée finement.

Dans le Vivarais, on guérissait la pleurésie en avalant du lard fondu mêlé à du vin poivré.

Dans le Languedoc, on soulageait les maux d'oreilles en glissant un lardon tiède dans l'oreille atteinte, et dans le sud de la France cette même opération combattait la toux. Pour les maux de dents, on préférait y introduire de la couenne.

MAIS QUE TOUT CECI NE VOUS EMPËCHE PAS DE VOUS REGALER D'UNE BONNE SALADE DE PISSENLITS AUX LARDONS !

animauxfermecochonfermesnord506121.jpg

11/03/2010

COLORANTS POPULAIRES D'AUTREFOIS

A la campagne, on utilisait surtout les colorants traditionnels extraits pour la plupart des végétaux. Peu variés, douteux quant à la netteté des teintes, d'une résistance inégale au soleil et à la pluie, ils présentaient le grand avantage de ne rien coûter à l'usager. Une partie des teintures familiales venait des haies et des forêts. Gamme variée que celle des colorants ! . Le violet, demandé au bois de châtaignier et à la myrtille. Le marron foncé, à la deuxième écorce  de la même essence. Le noir, au sureau, au putier, au troëne. Le jaune, pour la laine à l'épine-vinette (bois, écorce, racine). Le brun rouge, à une décoction de pelures d'oignons. Le bis, à une infusion de fleurs de tilleul. Les mordants destinés à fixer la couleur manquaient de variétés. Seuls étaient connus le gros sel et le vinaigre. La coloration perdait de son éclat au soleil et au lavage, on réduisait celui-ci au maximum et si besoin était on recommençait la teinture. Le noir de fumée ramassé sous les couvercles, noircissait les sabots, ou mélé à la graisse de porc fondue, procurait un cirage terne mais excellent pour le cuir.

15:37 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (0)

06/03/2010

LA CONFITURE DE GIGERINE, RECETTES DE CHEZ NOUS.

Couper en morceaux la chair d'une gigerine (pastèque à chair ferme et non sucrée). Eplucher 5 ou 6 pommes et les couper en quartiers. Peler 7 ou 8 poires d'hiver. Passer au four chaud 2 poignées de cerneaux de noix afin de pouvoir éliminer la pellicule (pour cela, frotter en roulant les cerneaux dans les mains). Couper 7 ou 8 figues en très petits morceaux. Rassembler le tout et peser. Rajouter le même poids de sucre ( ou un peu moins). Faire cuire comme toutes les confitures .

17:57 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (0)

28/02/2010

LE TRAIN DES PIGNES

En 1861, dès la réunion du Comté de Nice à la France, les Alpes-Maritimes exprimèrent le voeu de voir leur rivage relié à Grenoble et Lyon. C'est ainsi que fut réalisé le réseau de Provence dont la ligne Nice-Digne. Le train des Pignes possède une vocation touristique affirmée, c'est un excellent moyen de découverte de l'arrière pays méditerranéen, villages perchés, gorges vertigineuses, champs de lavande....

gecp-6.jpg

Le 14 aoùt 1891 le train (à vapeur) effectue son premier voyage entre Digne et Mézel. Ce train connu du monde entier, parcourt aujourd'hui les 151 kms de voie étroite séparant Digne de Nice à une vitesse inférieure à 70 km heure.

henschell-soule-CGV-normal.png

Il franchit plus de 50 tunnels, viaducs, ponts et grimpe jusqu'à 1022 m d'altitude. Il effectue 70 arrêts qui permettent de découvrir des paysages merveilleux.

Train_des_Pignes_à_Plan-du-Var.jpg
Pourquoi le train des Pignes ? Certains diront que le premier train, à vapeur, allait si doucement que les voyageurs avaient le temps de descendre ramasser des pignes de pin pour allumer leur feu... D'autres pensent que c'est parce qu'il traverse de grandes forêts de sapin...Qui sait ?



 

26/02/2010

PANSEMENTS

DES TOILES D'ARAIGNEES COMME PANSEMENTS.

On a l'habitude, dans les campagnes, de mettre sur les coupures, des toiles d'araignée qui arrêtent l'écoulement du sang. Or ce procédé est dangereux. Dans une des dernières séances de la Société Centrale des Vétérinaires de Paris, un membre de cette société a rapporté qu'un cheval qui avait été blessé par des ronces artificielles et pansé avec des toiles d'araignées ramassées dans une étable où il y a des vaches atteintes de "brow-pox" (?), fut atteint du même mal; une forte éruption de variole du cheval s'est produite. Donc se méfier des toiles d'araignées et leur préférer la charpie, et mieux encore les objets de pansements bien aseptisés !

Le Bas-Alpin du 02/03/1902.

822148945_small.jpg

 

23/02/2010

LE SKI .

FEVRIER  1902 :

Depuis quelques jours nombre d'habitants de Briançon ont pu voir évoluer des officiers chaussés de skis. Le ski est une sorte de patin en bois, d'une longueur de 2m50 environ, qui permet de marcher dans la neige à une allure de 10 km à l'heure.

Un officier de réserve, qui a résidé longtemps en Norvège où ce sport est très en faveur, vient d'arriver de Paris et a obtenu du ministre l'autorisation de faire des essais afin de s'assurer que l'on pourrait doter les éclaireurs de nos troupes alpines de cet objet qui rendrait de gros services dans le cours d'une campagne d'hiver.

aski1910.JPG

Une petite précision pour Françoise : en 1896 l'emploi du ski est suffisament développé en France pour que puisse être fondé le premier Club de ski Français et en 1904 est créée à Briançon par le ministre de la guerre, l' Ecole militaire de ski.

16:39 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (8)

22/02/2010

TOUJOURS PLUS VITE ....

ON  PARCOURAIT :

En 1692 en carrosse : 4 km6 à l'heure

En  1786 en diligence : 5 km6 à l'heure

En 1816 en malle-poste : 6 km8 à l'heure

En 1867 en chemin de fer : 63 km8 à l'heure

En 1900 avec l'express de Calais : 90 km à l'heure


16:59 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (0)

19/02/2010

DIVERS PROJETS DE CHEMIN DE FER EGALEMENT NON ABOUTIS.

Selon  La Durance du 15 Juin 1902 : les études du tracé du chemin de fer de  SISTERON  à  TORRE-PELLICE (Italie) par les vallées de la Durance et du Guil sont déja avancées. Les opérations du nivellement sont presque terminées au bord de la Durance. On espère avoir, en août prochain, poussé les opérations sur le terrain jusqu'à Abriès et à la frontière.

________________________________________________________________________________________________________

D'aprés Le Courrier des Alpes du 26 Novembre1903 concernant LA LIGNE DE CHEMIN DU CHAMPSAUR , une convention vient d'être enfin signée entre la Compagnie P-L-M et le ministre des Travaux Publics. En vertu de cette convention , le P-L-M  avance 10 millions à l'Etat pour la construction de la ligne de La Mure à Gap, d'après le projet mis à l'enquète il y a deux  ans.

________________________________________________________________________________________________________

La Durance du 5 Octobre 1901: CHEMIN DE FER DE MARSEILLE A TURIN : Mercredi 25 Septembre, une importante réunion de plus de 300 personnes, représentant les intérêts de la ville de Turin et des régions circonvoisines, a eu lieu à Bricherasio, en faveur de la ligne directe de Turin à Marseille. Ordre du jour voté à l'unanimité:

"L'assemblée convaincue qu'un chemin de fer direct Turin-Marseille est une question qui intéresse non seulement les vallées mais la région piémontaise toute entière, et qu'une semblable ligne est l'unique remède à l'isolement dont Turin est menacé par l'ouverture prochaine du Simplon et surtout par la construction projetée d'un chemin de fer direct de Paris à Milan par le Simplon; (....) avec ample mandat de confiance pour faire exécuter activement les études nécessaires en se mettant d'accord avec tous les corps intéressés et avec le comité français qui a déja commencé les études sur le versant opposé des Alpes"

08:55 Publié dans AUTREFOIS | Lien permanent | Commentaires (0)

17/02/2010

EN MONTAGNE...EN TOUTES SAISONS..

PRUDENCE = BONNES VACANCES !

Etudiez votre itinéraire....

Choisissez un parcours à votre niveau....

Ayez un équipement adapté....

Consultez la météo....

Evitez de partir seul....

Prévenez quelqu'un de votre itinéraire....

Tenez compte du balisage....

Sachez faire demi-tour....


16:35 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (1)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique