logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/01/2011

L'ALLIANCE

La tradition de porter la bague de mariage à l'annulaire de la main gauche remonte certainement à la Grèce antique. Les disciples d'Hippocrate pensaient en effet que ce doigt était directement relié au coeur par une veine, qu'ils appelaient la "veina amoris" : la veine de l'amour. Il était donc logique que l'anneau symbolisant l'union entre deux personnes soit porté à ce doigt, qui prit de ce fait le nom d'annulaire.

Cette coutume fut reprise par les Romains, puis par les Chrétiens. L'église, cependant, lui donna une autre interprétation, celui de la Sainte Trinité. Jadis, au moment de passer la bague à sa future épouse sous le regard du prètre, le marié présentait l'alliance au sommet de l'index de la jeune fille en proclamant "an nom du père", puis il passait l'alliance au sommet du majeur en disant: "au nom du fils" et enfin "au nom du Saint-Esprit", lorsqu'il faisait glisser la bague le long de l'annulaire.

Mais des traditions diffèrent selon les civilisations. Les Hébreux par exemple, portaient la bague à l'index, et les Hindoux la passaient au pouce.

160px-Wedding_and_Engagement_Rings_2151px.jpg
Photo internet

17:31 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (2)

14/01/2011

LES HUITRES ET LES OEUFS FONT DE LA RESISTANCE

La Révolution Française a mis à bas le monde de l'ancien régime...ou presque. Il nous parvient de-ci,de-là certaines survivances du passé, qui continuent à imprégner notre quotidien. Prenez les oeufs par exemple ou si vous préférez les huîtres. Les deux ont en commun de se compter, et encore de nos jours par douzaine. Il s'agit d'un héritage des temps lointains. Au Moyen-Âge, en effet, la plupart des unités de mesure utilisaient la base 12, que ce soit pour le calcul des longueurs, des poids, des monnaies. 1 pied faisait 12 pouces; 1 livre 12 onces; 1 sol 12 deniers. Les huîtres comme les oeufs se vendaient donc par 12. Ceci perdura jusqu'à la Révolution, qui imposa alors le système décimal (utilisant la base 10) jugé plus simple. Mais certains produits parvinrent à résister et encore de nos jours à l'envahisseur décimal.

17:22 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (3)

07/02/2010

L'INFLUENCE DE LA LUNE (2)

INFLUENCE SUR LES VEGETAUX :

Ail : avant récolte, nouer les tiges le D.Q.

Avoine, blé: semer juste avant la P.L.

Bois à bâtir: couper entre le 22° et le 26° jour de la lune; la meilleure est la lune du D.Q. d'Août .

Bois de chauffage: coupé en P.L. , donne des rejets vigoureux.

Buissons: couper le jour du renouvellement de la lune.

Champignons: poussée accrue en P.L.

Chrysanthèmes: taille le D.Q. , bouturage en P.L.

Cornichons, courges:  semer au D.Q.

Épicéa: abattu et découpé les jours suivant la P.L. , la sève se fige et le bois se conserve mieux.

Épinards: semer en D.Q.

Fourrage: coupé en D.Q. il conserve ses feuilles.

Fraisiers: transplanter en N.L.

Gourmands des arbres fruitiers: couper en D.Q.

Petites graines: semer à partir du 4° jour de la lune.

Greffe arbres à noyaux: en D.Q. ; à pépins: en N.L. et P.Q., mais pas les 5° et 6° jours, et pas par temps de bise.

Haricots à rames: semer en N.L. et P.Q. ; en D.Q." ils ne prendront pas la rame"

Herbe: coupée en N.L. elle repousse plus vite et plus drue.

Géraniums: tailler en N.L. et bouturer en D.Q.

Oignons: planter en D.Q. d'avril, coucher en D.Q. de juillet, arracher en D.Q. d'août.

Petits pois: semer en N.L. et P.Q.

Pommes de terre: planter en D.Q. , récolter à la P.L.

Vigne: planter en P.Q., ne pas tailler en N.L.

11:38 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (2)

05/02/2010

L'INFLUENCE DE LA LUNE

La croyance populaire prête depuis toujours à la lune un nombre considérable d'influences bienfaisantes ou néfastes sur la vie terrestre. Ne dit-on pas qu'elle conditionne la croissance des végétaux, agit sur le comportement des animaux et a des répercutions sur la vie des hommes.

INFLUENCE SUR LES HUMAINS:

Accouchement: très souvent au renouvellement de la lune.

Asthme : souvent aggravé en P.L..

Barbe: couper en N.L. si on veut qu'elle repousse vite, et le contraire au D.Q..

Cheveux: couper en N.L. si on veut qu'ils repoussent vite, à la P.L. pour les fortifier, et au D.Q. pour ralentir la pousse.

Dermatoses, "croûtes de lait": nette augmentation durant le P.Q .

Maigrir: il existe un régime alimentaire pour perdre du poids fait uniquement les jours de la N.L. et de la P.L.

Ongles: coupés à la N.L. , ils repousseront plus vite; et au D.Q. ils casseront.

Plaies: elles guérissent plus vite à la N.L.

Poils: ils repoussent plus vite épilés à la N.L.

Vers intestinaux: ils se manifestent vers la P.L., le vermifuge doit être donné aux enfants à la P.L. ou juste avant la N.L. .

Sommeil: souvent agité ou difficile en P.L.

 

241108_FS_AH_CHINE.jpg

 

17:13 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

11/09/2009

LES BATTOIRS DE LA LAVANDIERE

La tradition disait que les laveuses possédaient deux battoirs. Avec le premier, sorte de planche en bois munie d'un manche court, elles tapaient énergiquement le linge pour faire pénétrer le savon. Avec le second, la langue elles déblatéraient les unes contre les autres. Ces joutes oratoires dégénéraient d'ailleurs souvent en bagarres, si bien que les autorités locales devaient intervenir. En 1934," le maire de Signes rappelle aux usagères du lavoir... qu'elles ont le droit de dire tout ce qu'elles pensent du gouvernement, du Conseil général, du maire de Signes..mais surtout elles ne doivent jamais se disputer avec leurs voisines et surtout, les coups de langue ne doivent jamais dégénérer en coups de battoir "

17:28 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

07/06/2009

L'EDELWEISS PORTE-BONHEUR

Selon une légende allemande, l'édelweiss est né d'un flocon de laine d'agnelet du paradis que la Vierge endormie en filant laissa s'échapper sur terre. Ceux qui retrouvèrent ce flocon devenu fleur lui donnèrent son nom qui se traduit par "noble blancheur". Encore appelé pied de lion, ou étoile-d'argent, il est remarquable par le duvet blanc qui le recouvre. Sa rareté, sa forme étoilée, sa faculté de conservation et son patronage sacré en ont fait une plante porte-bonheur.

L'édelweiss vit caché dans les hauts massifs montagneux. Avec la naissance du tourisme, il devint un véritable phénomène de mode dans le Paris d'avant 1914. Il est devenu une espèce protégée.

P8230334.JPG

16:46 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

23/12/2008

LES TREIZE DESSERTS -TRADITION PROVENCALE

Les treize desserts ? Dans ses Mémoires, Mistral n'en parle pas, pas plus que dans son Trésor du félibrige, et ils ne sont pas évoqués au Muséon Arlaten. Si bien que la tradition n'est probablement pas antérieure à la fin du XIX° siècle. Par ailleurs, personne n'est en mesure d'en donner l'exacte composition.

Côté fruits secs, les "quatre mendiants"sont déjà cinq: les figues sèches, habillées de gris comme les franciscains; les amandes, écrues comme l'habit des dominicains, les noisettes ou les noix, brunes comme la tenue des carmes, et le raisin sec avec sa robe foncée des augustins.

Au rayon des fruits frais, la pomme reinette, la poire d'hiver, le melon vert, le raisin frais, les dattes, les sorbes flétries, les oranges et les mandarines, le nougat blanc et le nougat noir, et pourquoi pas des châtaignes, des pruneaux, des pâtes de fruit  ou des fruits confits....N'oubliez de terminer par la pompe à huile (ou la fougasse) et le vin cuit, un vin de l'année à 15° qu'on a fabriqué avec du moût de raisin très mûr et très riche en sucre, empêché de fermenter en ajoutant de l'alcool; le tout cuit... un certain temps, avec un coing ou une pomme pour parfaire l'arôme.

 La bûche de Noël, non pas à bruler, mais à consommer, n'appartient à aucune tradition.

11:38 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

03/05/2008

LA SORCELLERIE

Le Dauphiné était un haut lieu de la sorcellerie: les montagnes où s'enfoncent de profondes vallées, les villages isolés par la neige et les avalanches pendant les longs mois d'hiver, les invasions, les épidémies comme la peste noire en 1348 amenaient les habitants à avoir recours aux sorciers. Il y eut de nombreux procès de sorcellerie, mais comme les pièces du procès étaient brulées avec le condamné, il ne reste que peu de traces.
Remèdes contre les sorciers: à Embrun pour guérir d'une maladie infligée par un sorcier, il fallait faire bouillir dans un vase en terre neuf, avec du vinaigre pris chez neuf veuves de la région, des clous neufs, ensuite on frappait trois fois sur la table, et le sorcier devait venir demander grâce, à Crévoux les clous devaient être rouillés. Un autre remède: faire bouillir dans une marmite un foie de bœuf avec une chaine en fer. A Baratier on chauffait au rouge une marmite et on tapait dessus à tour de bras, c'est le sorcier qui recevait les coups. Pour annuler le mauvais sort on faisait bouillir des épingles dans une marmite. A Embrun et dans la région, les sorciers étaient appelés "embarnaïres" ou "embarneurs". Si un enfant ne voulait pas téter, un cheval devenait rétif, les bœufs ne voulaient pas labourer, c'est qu'ils avaient étés "embarnés" . Certaines fièvres  ou épidémies, certaines maladies des bêtes étaient imputées non pas à une cause naturelle, mais au mauvais sort jeté par un sorcier. A St Jean des Crottes on croyait fermement que certaines personnes pouvaient jeter un mauvais sort par le regard. 
(La saga de l'Embrunais) 
medium_DSCF0332.2.JPG
 

17:27 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

30/04/2008

LES SUPERSTITIONS

A Réallon, une femme enceinte ne devait pas se laver les dents. Dans l'Embrunais, pour avoir du bonheur dans la maison, on accrochait à un clou un fer à cheval ou on clouait un hibou sur la porte. Le fer à cheval est l'un des plus antiques porte-bonheur de nos campagnes et passe pour aimanter la chance. Il existe des contradictions quand à la façon de l'accrocher, soit ouvert vers le ciel à cause d'influences cosmiques, soit tourné vers la terre mystérieuse et nourricière.

En juillet 1875, la grêle avait ravagé la commune de Réallon. Pendant l'orage le curé avait refusé de laisser sonner les cloches, il n'ignorait pas que l'élévation du clocher, l'appel d'air produit par l'ébranlement des cloches attire la foudre et que les cordes, bonnes conductrices de l'électricité exposent les sonneurs à de graves dangers. Néanmoins, cette absurde coutume était si bien enracinée dans l'esprit, que les habitants de Réallon, furieux de n'avoir pu mettre les cloches en branle pendant l'orage, rendirent leur curé responsable des désastres causés par le mauvais temps. Le prêtre fut, depuis en butte à leurs récriminations, à leurs menaces même, si bien qu'il dut quitter la commune, chassé comme un malfaiteur. Dans la région d'Embrun, contre la grêle, on se hâtait de bruler  quelques fleurs emportées des  reposoirs  dressés pour la  fête  Dieu. A Baratier les habitants avaient en réserve des couronnes de fleurs que l'on mettait à sécher; à l'approche de l'orage on en faisait bénir deux ou trois et on les mettait au feu.

medium_P5011130.JPG

10:30 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

27/04/2008

METEOROLOGIE POPULAIRE

La lune: ne pas planter en lune nouvelle, prés d'Embrun au Petit Puy on disait que le bois coupé en lune nouvelle, se fendille. Si on fait la coupe en lune jeune le bois flambe; en lune vieille il chironne et brule comme de l'amadou. Cheveux et ongles coupés en lune jeune poussent plus vite, les ongles sont moins durs. Quand les gentianes poussent en hauteur, il y aura beaucoup de neige. Si les oignons ont plusieurs peaux, l'hiver sera rigoureux. Par beau temps si les abeilles restent dans la ruche, c'est signe d'orage. Si les hirondelles se poursuivent en criant c'est signe de beau temps, par contre si elles volent au ras du sol, la pluie n'est pas loin. Ciel rouge le matin, la pluie est en chemin; rouge le soir, on peut espérer du beau temps.

11:05 Publié dans TRADITIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique